Amistad Europea Universitaria

Lettre ouverte de la professeure Teresa Freixes à Monsieur Jo Leinen

"Nous, les fédéralistes, nous défendons l'union, non la désunion, dans les Etats et dans l'Union européenne."

"Monsieur Leinen, la majorité des Catalans veulent être catalans, espagnols et européens; nous voulons nous additionner entre nous, nous ne voulons pas diviser, ni l'Espagne, ni l'Europe, ni la Catalogne elle-même."

"Au nom de tout le travail que les fédéralistes ont réalisé en Europe, depuis les débuts, certains même depuis la clandestinité des dictatures par lesquelles nous avons dû passer, et souffrir… au nom de tous ceux-là, Monsieur Leine, je vous demande de reconsidérer vos paroles, afin de ne pas donner des ailes à ceux qui, sans respecter ni la démocratie ni la loi, prétendent détruire non seulement la Catalogne ou l'Espagne, mais aussi l'Union européenne elle-même."

"Ne nous décevez pas, Monsieur Leine. Le Mouvement européen ne peut pas se faire l'écho de ceux qui peuvent arriver à détruire l'Europe, ses principes et son modèle d'intégration, de coopération et de justice sociale."

-oOo-

Teresa Freixes: Lettre ouverte à Monsieur Jo Leinen
President du Mouvement européen
Groupe de l'Alliance progressiste de Socialistes y Démocrates
au Parlement européen

J'ai lu avec une grande préoccupation vos déclarations sur la situation en Europe d'une Catalogne indépendante, reprises par un journal catalan qui promeut la séparation de la Catalogne du reste de l'Europe.

Ma préoccupation, en tant qu'européiste depuis de longues années, ayant travaillé coude à coude avec le Mouvement européen à la réforme des Traités, à la Charte des Droits fondamentaux de l'UE et à la Constitution européenne, est due au fait que, comme vous le savez bien, nous, les fédéralistes, nous défendons l'union, non la désunion, dans les Etats et dans l'Union européenne.

Peut-être n'êtes-vous pas suffisamment informé à propos de la situation que nous vivons en Catalogne, puisque les faits sont intentionnellement déformés par le Gouvernement même de la Generalitat ainsi que par certains des parlementaires européens catalans.

La Catalogne est une Communauté autonome intégrée dans un des Etats les plus décentralisés de l'UE (peut-être même est-ce le plus décentralisé, puisque les compétences qu'il détient sont supérieures à celles des Lander allemands que vous connaissez bien). Sa société, la société catalane, est une société plurielle et dynamique, bien enracinée en Espagne et en Europe.

En Catalogne, les partisans de l'indépendance constituent une minorité non négligeable mais qui est loin de représenter la société catalane dans son ensemble. Lors des dernières élections, les voix qu'ont reçues les partis politiques partisans de la rupture avec l'Espagne représentent environ un tiers des listes d'électeurs. Et en votes émis, ils n'arrivent pas à la majorité, bien que, par un effet du système électoral, ils obtiennent au Parlement catalan une représentation qui leur accorde une majorité absolue à partir de laquelle ils implantent leurs politiques, orientées vers la création d'un état indépendant, qui serait loin de compter sur un appui suffisant de la société catalane. Ces positionnements indépendantistes sont en train de briser sans pitié notre société, à force d'être imposés par une majorité parlementaire qui ne correspond pas à une majorité sociale.

En outre, la stratégie qui s'applique depuis le Gouvernement de la Generalitat et depuis les partis politiques sécessionnistes est totalement contraire à la Constitution espagnole, au statut même d'Autonomie de la Catalogne et aux directives qui émanent des organes du Conseil de l'Europe, concrètement celles qui sont émises par la Commission européenne pour la Démocratie par le Droit (Commission de Venise). Défendre la séparation de la Catalogne par le biais d'un referendum ou d'une déclaration unilatérale d'indépendance serait tout aussi contraire au Droit que si on prétendait que le Land de Baden-Wurtemberg, par exemple, pourrait le réaliser.

Je suis donc extrêmement préoccupée qu'une personnalité comme vous, que j'ai connu durant la période "constituante" européenne, pendant laquelle nous avons renforcé les liens fédéraux entre les Etats et le rôle intégrateur des régions, en assurant l'intégrité territoriale des premiers et la participation des secondes dans la prise de décision par les principes de subsidiarité et de proportionnalité, qu'une personnalité comme vous montre publiquement une certaine sympathie pour une Catalogne hors d'Espagne, en sachant bien que cela constitue une torpille dans la ligne de flottaison de l'Union européenne elle-même (voyez les problème causés par le Brexit et ce qui peut arriver si l'exemple est suivi dans d'autres régions d'Europe).

Monsieur Leinen, la majorité des Catalans veulent être catalans, espagnols et européens; nous voulons nous additionner entre nous, nous ne voulons pas diviser, ni l'Espagne, ni l'Europe, ni la Catalogne elle-même. Vos paroles peuvent être utilisées non seulement par les sécessionnistes catalans, mais aussi par ceux de la Ligue du Nord, par les Corses, par les habitants du sud de la France, par les Basques, les Ecossais, ceux d'Irlande du Nord, les Flamands, etc. etc. Est-ce cette Europe que vous nous présentez ? Vous croyez vraiment que, dès la première minute de l'indépendance, tous les nouveaux Etats hypothétiques vont être au sein de l'Union européenne ?

Au nom de tout le travail que les fédéralistes ont réalisé en Europe, depuis les débuts, certains même depuis la clandestinité des dictatures par lesquelles nous avons dû passer, et souffrir… au nom de tous ceux-là, Monsieur Leine, je vous demande de reconsidérer vos paroles, afin de ne pas donner des ailes à ceux qui, sans respecter ni la démocratie ni la loi, prétendent détruire non seulement la Catalogne ou l'Espagne, mais aussi l'Union européenne elle-même.

Celle qui vous le demande, c'est quelqu'un qui, comme beaucoup d'autres, a fait de l'Europe son étendard. Un étendard qui, sous les principes de la paix, de la démocratie, des droits humains et de l'Etat de Droit, nous a guidés sur le chemin vers la démocratie que nous avons conquise avec la Constitution de 1978 et qui nous a aidés à pouvoir faire partie des Communautés européennes d'abord et de l'Union européenne aujourd'hui.

Ne nous décevez pas, Monsieur Leine. Le Mouvement européen ne peut pas se faire l'écho de ceux qui peuvent arriver à détruire l'Europe, ses principes et son modèle d'intégration, de coopération et de justice sociale. Nos valeurs, comme Européens, les valeurs que nous sommes péniblement arrivés à incorporer à l'art. 2 du Traité sur l'Union européenne, président à notre action comme Catalans, comme Espagnols et comme Européens. Et nous voulons que cela continue ainsi.

Avec le désir que, comme Président du Mouvement européen, vous nous aidiez à garantir le respect de la loi, de la démocratie et des droits civils, je vous envoie mes cordiales salutations.

Teresa Freixes
Professeure de Droit Constitutionnel à l'Universidad Autónoma de Barcelona
Professeure Jean Monnet ad personam
Membre de la Real Academia Europea de Doctores
Mujer Europea (España) en 2004.
Prix du Mouvement européen pour le meilleur discours europeísta en 2005.

The Jean Monnet sub-programme was a component of LLP focusing on European integration. It consisted of three key activities:

* The Jean Monnet Action, designed to stimulate teaching, research, and reflection on European integration, consisting of Jean Monnet Chairs, Centres of Excellence, and Modules, among others;
* Support for six specific academic institutions;
* Support for Europe-wide associations.
These were complemented by conferences, thematic groups, and policy support within the Directorate-General for Education and Culture (DG EAC).

Source: Lifelong Learning Programme


Opine sobre la noticia con Facebook
Opine sobre la noticia
Normas de etiqueta en los comentarios
Desde PERIODISTA DIGITAL les animamos a cumplir las siguientes normas de comportamiento en sus comentarios:
  • Evite los insultos, palabras soeces, alusiones sexuales, vulgaridades o groseras simplificaciones
  • No sea gratuitamente ofensivo y menos aún injurioso.
  • Los comentarios deben ser pertinentes. Respete el tema planteado en el artículo o aquellos otros que surjan de forma natural en el curso del debate.
  • En Internet es habitual utilizar apodos o 'nicks' en lugar del propio nombre, pero usurpar el de otro lector es una práctica inaceptable.
  • No escriba en MAYÚSCULAS. En el lenguaje de Internet se interpretan como gritos y dificultan la lectura.
Cualquier comentario que no se atenga a estas normas podrá ser borrado y cualquier comentarista que las rompa habitualmente podrá ver cortado su acceso a los comentarios de PERIODISTA DIGITAL.

caracteres
Comentarios

Aún no hay Comentarios para este post...

    Sábado, 24 de junio

    BUSCAR

    Editado por

    Síguenos

    Hemeroteca

    Junio 2017
    LMXJVSD
    <<  <   >  >>
       1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930